Pour répondre à la crise sociale, le Cnam ouvre une centaine de nouveaux lieux d’accès à la formation sur les territoires

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 30 janvier 2019.

«~La formation professionnelle se doit d’être un droit individuel garanti par la collectivité pour lutter contre le sentiment de déclassement~», a affirmé Olivier Faron, administrateur général lors de la cérémonie des vœux du Cnam le 28 janvier. Le Conservatoire qui «~enseigne à tous et partout~» selon sa devise, propose «~une solution parmi d’autres~» pour relancer l’ascenseur social~: le plan «~Au cœur des territoires~», ou l’ambition d’ouvrir, d’ici trois ans, cent espaces d’accès à la formation implantés dans des villes moyennes. En lien avec le programme Action cœur de ville porté par le ministre de la Cohésion des territoires, qui vise…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également

Publicité
Keytoform