Les apprentis régisseurs du CFA des métiers techniques du spectacle vivant et de l'audiovisuel (CFA-SVA), le 5 juillet.

Les apprentis régisseurs dans les pas des pros

5 juillet 2016. C’est jour d’examen et ils ont pourtant déserté leur centre de formation, pour aller… au théâtre. Pas très sérieux, à ceci près que c’est eux – les apprentis régisseurs du CFA des métiers techniques du spectacle vivant et de l’audiovisuel (CFA-SVA) – qui assurent le spectacle.

Rédigé par . Publié le 13 juillet 2016. Mis à jour le 11 mars 2019.

Plateau, lumière, son, ils sont plus d’une trentaine d’apprentis à se répartir dans les trois catégories de leur domaine, encadrés par huit formateurs. Et ce jour, pendant une heure, ils sont aux commandes des Chambres, variation d’après Marcel Proust mise en scène par Laurent Gutmann. L’occasion « d’explorer avec les moyens du théâtre ce vacillement existentiel » du réveil, décrit dans les premières pages d’À la recherche du temps perdu. Mais attention, l’événement n’a rien d’une rêverie : produit par le centre de formation professionnelle aux techniques du spectacle (CFPTS) en partenariat avec le théâtre de Gennevilliers (T2G), la pièce est un « vrai » spectacle, dans un « vrai » théâtre, avec un « vrai » public. Une belle manière de donner en direct et en public « toutes les preuves de leur savoir-faire », salue Patrick Ferrier, directeur du centre de formation. Après avoir été progressivement impliqués dans des situations de travail au cours de leurs deux années de formation, il s’agit cette fois de montrer qu’ils sont maintenant des professionnels prêts à remplir leur mission. Entre le jury professionnel, les amis et la famille, la soixantaine de personnes présentes constitue un public particulièrement attentif.

La technique au service de la création

Mouvements de plateau, jeux de lumière et ambiance sonore, les besoins de la mise en scène sont autant de problèmes pédagogiques à résoudre. Pour Pablo Mejean, il s’agit d’assurer la « tournette », soit la commande du plateau. La manière a été discutée au préalable pendant près de six semaines avec le scénographe et le metteur en scène. « Répondre à des idées artistiques par des solutions techniques », c’est précisément ainsi que Pablo Mejean définit son rôle de professionnel. Lui se prépare à rompre son contrat d’apprentissage conclu avec le théâtre des Champs-Élysées. Non pas que l’expérience se passe mal mais, à l’approche du diplôme qu’il devrait obtenir en octobre, il a décidé de se présenter en candidat libre afin de saisir l’opportunité d’un contrat de travail qui lui permettra de partir en tournée, expérience qu’il juge éminemment formatrice de par la variété des situations qui se présentent.

Autre apprentie, Karine Gérard a elle joué le rôle de « topeuse ». C’est-à-dire un « métier à part entière », nous explique-t-elle, qui consiste à donner le « top départ » des effets. Ironie du sort, ce n’est donc pas le cœur de sa formation qu’elle est chargée d’appliquer ce jour. Cela tombe bien, ce rôle de « chef d’orchestre du spectacle » lui convient d’autant plus qu’elle dit chercher la « polyvalence ». Et l’a semble-t-il d’ailleurs cultivée à outrance durant son apprentissage, profitant de ses congés payés pour s’engager dans toutes sortes de projets qui lui permettent d’élargir sa palette. Car elle en est convaincue, « le spectacle évolue très vite du fait des technologies et il faut savoir se débrouiller et s’adapter en permanence ». En formation au Palais des sports de Paris où n’officie aucun régisseur plateau, elle a pour tuteur le directeur technique et, là encore, y voit des avantages : « Les allers-retours entre le centre de formation et l’entreprise ont été compliqués mais finalement, j’ai eu un double apprentissage ! » Comme Pablo Mejean, elle estime que le premier contrat ne sera pas forcément un poste de régisseur mais, confiante, assure qu’« il y aura du boulot pour tout le monde ». Ne désertons pas les salles, ils le méritent !

  • CFA des métiers techniques du spectacle vivant et de l’audiovisuel : www.cfa-sva.com/

Centre Inffo vous conseille également