inffo_formation_no_918.jpg

Votre « Inffo formation » du 15 mars est en ligne

Votre magazine d’information sur la formation édité par Centre Inffo est disponible bien sûr en version papier, mais savez-vous que les abonnés peuvent le télécharger (plus tôt, donc, sans les délais postaux) sur ce site ? Ils peuvent également télécharger ou re-télécharger les précédents numéros.

Rédigé par . Publié le 15 mars 2017. Mis à jour le 11 mars 2019.

Dans ce numéro 918 :

La plateforme Datadock, créée par les Opca, se met en place. Conformément à la loi du 5 mars 2014 et au décret “qualité” du 30 juin 2015, les financeurs publics et paritaires doivent, d’ici le 30 juin 2017, s’assurer de la capacité des organismes de formation à réaliser des formations de qualité. Les prestataires sont invités à renseigner 21 indicateurs et, s’ils ne disposent pas d’un label reconnu, à apporter la preuve qu’ils respectent les six critères qualité énoncés. Ils peuvent désormais le faire sur cette plateforme Datadock. Les financeurs de la formation (Opca, mais aussi régions, etc.) la consulteront ensuite pour inscrire (ou non) ces prestataires sur leur catalogue de référence.

Notre dossier “À la une” (pages 9 à 14) est entièrement consacré au Datadock et au rôle d’accompagnement des prestataires par les Opca. En rubrique “Savoir-agir” (page 16), des conseils sont apportés aux organismes qui réfléchissent à leur stratégie qualité. Enfin, Centre Inffo organisait le 6 mars dernier un séminaire sur la qualité dans les centre de formation d’apprentis (en pages 24-25) : occasion de rappeler la nécessité de contribuer désormais à une “auto-évaluation permanente”.

Par ailleurs, dans ce numéro :

Les Régions multiplient actuellement les initiatives en faveur de la formation et de l’orientation professionnelle. Témoins, la première Quinzaine normande de l’apprentissage, lancée le 9 mars (page 20), la tenue de huit salons “Taf” (Travail, avenir, formation) en Occitanie – Pyrénées-Méditerranée, du 3 au 23 mars (page 21), les récents travaux de l’Observatoire régional des métiers en Paca (page 22), ou encore le “Mois de la formation” en Bretagne (page 23), relayé par une campagne d’information et d’incitation à entrer dans les dispositifs de formation. “Ce n’est pas une communication sans lendemain”, souligne Laurence Guenot, chargée de la coordination des projets territoriaux au Conseil régional. La mobilisation des organismes de formation peut aussi concerner, comme dans le Finistère, l’information des prescripteurs. Parallèlement, les préfets de région négocient avec les Conseils régionaux (page 5) la poursuite du plan “500 000 formations supplémentaires” dont les chiffres encourageants viennent d’être rendus publics.

Centre Inffo vous conseille également