Nominations au cabinet de la ministre du Travail

Par - Le 05 octobre 2015.

Paru au Journal officiel du 30 septembre, l’arrêté du 2 septembre 2015 complète le cabinet de la ministre du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social.

Sont nommés au cabinet de la ministre, venant du précédent cabinet de François Rebsamen :

  • Bethânia Gaschet, directrice de cabinet adjointe chargée du travail et du dialogue social, poste qu’elle occupait précédemment.
  • Mathilde Tournier, conseillère budgétaire et administration générale. Elle était conseillère en charge des politiques territoriales et financements communautaires.
  • Nicolas Costes, conseiller économie du travail et de l’emploi, poste qu’il occupait déjà.
  • Amel Hafid, conseillère droit du travail, même poste que précédemment.
  • Sophia Agoumi, conseillère service public de l’emploi. Elle était alors chargée de mission sur les emplois d’avenir.
  • Nadine Richard, conseillère formation professionnelle et alternance, même fonction que précédemment.
  • Céline Jaeggy-Roulmann, conseillère politiques de l’emploi, fonction qu’elle occupait déjà.

Venant du cabinet de Myriam El Khomri lorsqu’elle était secrétaire d’État en charge de la politique de la ville :

  • Nadjet Boubekeur, conseillère presse et communication, fonctions qu’elle occupait déjà.
  • Pierre Jacquemain, conseiller stratégie, fonction qu’il occupait déjà.
  • Yann Gérard, chef adjoint de cabinet. Précédemment il était conseiller pour les politiques interministérielles.

Et pour les conseillers venant d’autres cabinets ou fonctions :

  • Sébastien Jallet, directeur de cabinet adjoint chargé de l’emploi et de la formation. Il était précédemment directeur adjoint au cabinet de Patrick Kanner, ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports.
  • Frédéric Guzy, conseiller entreprises, santé au travail. Précédemment conseiller social au cabinet d’Alain Vidalies, secrétaire d’État chargé des transports, de la mer et de la pêche.
  • Marianne Cotis, conseillère diplomatique et relations avec les branches. Elle vient de la Direction générale du travail où elle était chef du bureau de la durée et revenus du travail.
  • Laurent Cytermann, conseiller compte personnel d’activité, solidarités et modernisation de l’État. Il était maître des requêtes au Conseil d’État .

Seuls le directeur de cabinet, Pierre-André Imbert (voir notre article) et le chef de cabinet Loïc Turpin avaient été jusque-là désignés officiellement. La composition du cabinet devrait encore bouger car Pierre-André Imbert est pressenti pour la fonction de Délégué général à l’emploi et à la formation.

Centre Inffo vous conseille également

Découvrez nos newsletters