La stratégie Europe 2020

Par - Le 12 avril 2019.

La stratégie Europe 2020 : croissance et emploi

La stratégie « Europe 2020 », adoptée en 2010, correspond au programme de l’UE en faveur de la croissance et de l’emploi pour la décennie en cours. La Commission européenne la présente comme mettant l’accent « sur une croissance intelligente, durable et inclusive comme moyen de surmonter les faiblesses structurelles de l’économie européenne, d’en améliorer la compétitivité et la productivité et de jeter les bases d’une économie sociale de marché durable ».

Le cadre stratégique « Europe et formation 2020 »

Pour l’éducation et la formation, une déclinaison sectorielle de cette stratégie « Education et formation 2020 » fixe 4 objectifs principaux :

  • Faire en sorte que l’éducation et la formation tout au long de la vie et la mobilité deviennent une réalité,
  • Améliorer la qualité et l’efficacité de l’éducation et de la formation,
  • Favoriser l’équité, la cohésion sociale et la citoyenneté active,
  • Encourager la créativité et l’innovation, y compris l’esprit d’entreprendre.

L’ensemble des actions et instruments développés par l’UE sont mobilisés pour appuyer cette stratégie : le FSE comme instrument financier, le programme Erasmus + pour la mobilité et la coopération, le Cadre européen des certifications (CEC), le cadre européen de compétences clés, les crédits ECTS et ECVET, le portefeuille Europass, les réseaux Europass et Euroguidance, …

Les objectifs chiffrés définis

Des objectifs chiffrés à atteindre d’ici à 2020 ont également été fixés, qui font l’objet d’évaluations régulières quant à leur progrès dans les Etats membres :

  • 95% des enfants de 4 ans à l’âge de la scolarité obligatoire devront être scolarisés,
  • La proportion de personnes ayant une maîtrise insuffisante de la lecture, des mathématiques et des sciences devrait être inférieure à 15 %,
  • Le taux d’abandon scolaire précoce ne devrait pas dépasser 10 %,
  • 40 % des personnes âgées de 30 à 34 ans devraient posséder un diplôme de l’enseignement supérieur,
  • Le taux moyen de participation à l’apprentissage tout au long de la vie devrait atteindre au moins 15 % de la population en âge de travailler,
  • Le taux d’emploi des diplômés (âgés de 20 à 34 ans) ayant quitté le système d’éducation et de formation trois ans au maximum avant l’année de référence devrait être d’au moins 82 %.

Ce cadre stratégique inclut également des objectifs chiffrés en matière de mobilité internationale :

  • Au moins 20% des diplômés de l’enseignement supérieur dans l’UE devraient avoir effectué à l’étranger une période d’études ou de formation,
  • Au moins 6% des 18-34 ans diplômés de l’enseignement et de la formation professionnels initiaux devraient avoir effectué à l’étranger une période d’études ou de formation.

 

Centre Inffo vous conseille également

Publicité
Keytoform