27 février – Paris – La notion de responsabilité en formation

Par - Le 03 février 2020.

Conférence-débat organisée par l’Afref (Association française pour la réflexion et l’échange sur la formation) en collaboration avec le Synofdes (Syndicat national des organismes de formation de l’économie sociale).

http://fr.afref.org

Jeudi 27 février 2020 (8h45 à 12h45) – MGEN, grand amphi, 3 square Max Hymans, Paris 15e.

La loi “pour la liberté de choisir son avenir professionnel” met l’accent sur la liberté. Elle invite “dans le même temps” à ouvrir une réflexion sur la notion de responsabilité. Dans le domaine de la formation tout au long de la vie, la dialectique “liberté/responsabilité” peut être appréhendée sous plusieurs angles :

  • La liberté de toute personne de se former tout au long de la vie grâce aux ressources (pédagogiques, temporelles, financières…) mises à sa disposition par la société, dont le CPF, le conseil en évolution professionnelle. En ne se formant pas, si les circonstances l’exigent, cette personne pourra être tenue comme responsable de son insuffisance professionnelle et de son in employabilité,
  • La liberté de gestion du chef d’entreprise, dont la responsabilité pourra être engagée devant le juge prud’homal s’il ne respecte pas “l’obligation de veiller” à l’employabilité des salariés,
  • Cette même dialectique s’applique “aux entreprises de formation” libres de proposer des prestations de services de leur choix. La responsabilité du prestataire de formation est engagée envers chaque apprenant dans la limite des obligations de moyens, voire de résultats stipulés par le contrat de formation qui les lie au financeur. Au-delà de la responsabilité juridique résultant d’un engagement contractuel, le sens et la portée du concept de responsabilité sociale de l’entreprise (RSE) appliqués aux “entreprises de formation” méritent d’être interrogés.

Centre Inffo vous conseille également

Publicité - Devenir annonceur Ymag