La lettre de mission de Jean-Marie Marx détaille les objectifs de la concertation quadripartite

Préciser les conditions de mise en œuvre du compte personnel de formation, « sans préjudice de la négociation des partenaires sociaux qui se tiendra par ailleurs » et de mise en oeuvre du conseil en évolution professionnelle « en lien avec la rénovation du service public de l’orientation ».
Telles sont les missions confiées à la concertation quadripartite, détaillées dans la lettre de mission adressée le 23 juillet à Jean-Marie Marx, directeur général de l’Apec [Association pour l’emploi des cadres.]] récemment désigné par le ministre de l’Emploi Michel Sapin pour animer et faciliter la concertation (voir notre [article).

Article réservé à nos abonnés.

Rédigé par . Publié le 24 juillet 2013. Mis à jour le 12 mars 2019.

Première des missions assignées à la concertation quadripartite qui réunit l’État (représenté par le ministère du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social et celui de l’Éducation nationale), les Régions (représentées par l’ARF [Association des Régions de France.]]) et les huit organisations syndicales et patronales interprofessionnelles représentatives : préciser la mise en œuvre du compte personnel de formation, « sans préjudice de la négociation des partenaires sociaux qui se tiendra par ailleurs » [[ Lire notre [article sur la répartition des travaux entre la négociation en vue d’un accord national interprofessionnel et la concertation quadripartite.]]. La lettre de…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également