Les Régions prêtes à mettre en oeuvre un plan d’urgence pour la formation des demandeurs d’emploi

Mise en place d’un plan d’urgence pour la formation des demandeurs d’emploi, réforme de la taxe d’apprentissage, institution d’une conférence des financeurs dans chaque région… À deux jours de l’ouverture de la conférence sociale, Pascale Gérard, vice-présidente du conseil régional de PACA, qui siégera à la table ronde « Emploi-Formation » au titre de l’ARF (Association des régions de France), a dressé un panorama des sujets que les régions aborderont et de leur positions, mardi 18 juin.

Article réservé à nos abonnés.

Rédigé par . Publié le 19 juin 2013. Mis à jour le 12 mars 2019.

Elle se dit satisfaire de la méthode employée par le gouvernement, « la seule qui peut fonctionner », dit-elle. « Nous avons besoin d’un État fort, un État stratège qui dialogue avec les différents niveaux de collectivités territoriales. C’est ce que nous avons aujourd’hui. Le gouvernement précédent, au contraire, refusait de discuter avec les régions », insiste-t-elle. Chômeurs. « Nous partageons les objectifs du gouvernement qui souhaite augmenter le nombre de demandeurs d’emploi qui partent en formation, ainsi que sa volonté de mettre en place un véritable plan d’urgence formation pour les chômeurs. Nous sommes prêts à faire un effort…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également