Apprentissage, contrats aidés, formation professionnelle : François Rebsamen fixe le cap de sa politique

« Plus loin plus vite, plus fort ». Une phrase martelée tantôt par le président de la République, tantôt par le Premier ministre depuis quelques semaines. Et en matière d’emploi, l’urgence est de mise. Quelques jours après la publication des chiffres du chômage qui affichent une légère stabilisation, Manuel Valls a réuni ses troupes ce lundi 28 avril à la Maison de la Chimie, parmi lesquelles le ministre du Travail, François Rebsamen, à l’occasion d’une après-midi consacrée à la mobilisation de l’État pour l’emploi.

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 29 avril 2014.

Devant un parterre d'acteurs territoriaux de l'État, le ministre a souhaité réaffirmer sa volonté de continuer à faire jouer le dialogue social. « Je réunirai les partenaires sociaux et les régions la semaine prochaine, le 5 mai. Nous préciserons la méthode à cette occasion. ». Autre rendez-vous fixé celui-ci en juin pour « assurer un développement maximal des formations pour les demandeurs d'emploi et de l'apprentissage pour la rentrée ». Relancer l'alternance S'inscrivant dans la continuité de son prédécesseur, Michel Sapin, le ministre du Travail a voulu réaffirmer l'objectif de 500 000 apprentis à l'horizon 2017. Particulièrement attaché à l'alternance, qu'il qualifie de «voie…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également

Découvrez nos newsletters