Cordesse

Par - Le 01 janvier 2005.

Alain Cordesse, 54 ans, délégué général de la Ligue de l’enseignement du Val-de-Marne, est le nouveau président de l’Usgeres (Union de syndicats et groupements d’employeurs représentatifs dans l’économie sociale) depuis le 11 janvier dernier.

Il succède à Gérard Deschryver, qui a occupé cette même fonction pendant six ans. “Cette succession est prévue de longue date”, annonce Alain Cordesse, tout en précisant qu’il entend garder “le même cap” que son prédécesseur. “L’objectif premier est toujours celui de la reconnaissance de la représentativité nationale de l’Usgeres, mais il s’agit aussi de contribuer à l’unification de l’ensemble des structures de l’économie sociale.” Un autre projet important vise “la création à terme d’un grand Opca (Organisme paritaire collecteur agréé) de l’économie sociale, signe distinctif d’une reconnaissance en matière de droit du travail et sur le terrain”.

Alain Cordesse plaide pour une “véritable identification de l’économie sociale”, qui reste encore un “concept flou et confondu avec l’économie sociale et solidaire”. “C’est une œuvre difficile et de longue haleine”, qui devrait cependant aboutir dans le cadre d’une “stratégie de regroupement avec d’autres structures” du secteur.

Après celles de mai et de novembre 2004, une troisième réunion de négociation interprofessionnelle de l’économie sociale sur la formation professionnelle a rassemblé en décembre dernier les représentants des cinq confédérations syndicales et la délégation des employeurs de l’économie sociale conduite par l’Usgeres. “Les réunions se sont déroulées sans l’Unifed (Union des fédérations et syndicats nationaux d’employeurs sans but lucratif du secteur sanitaire, médico-social et social)”, indique Alain Cordesse. “L’Unifed a fait savoir qu’elle avait des questions à résoudre dans la branche et qu’elle étudierait les modalités de son retour.” En attendant, les discussions se poursuivent, notamment au sujet des dispositifs de formation à valoriser dans l’économie sociale, comme la transférabilité du Dif, par exemple.

“Il s’agit ici de permettre aux salariés de faire carrière dans l’économie sociale en changeant de branche”.

Chevalier de la Légion d’honneur, Alain Cordesse préside depuis 1995 l’Union nationale des organismes de développement social, sportif et culturel (Unodesc) et, depuis 2001, le Conseil national des employeurs associatifs (Cnea). Il exerce également la fonction de premier vice-président délégué aux entreprises au sein du Conseil des entreprises, employeurs et groupements de l’économie sociale (Ceges) depuis 2004, et il est membre titulaire du Conseil national de l’éducation populaire et de la jeunesse (CNEPJ).

Philippe Grandin

Usgeres, Centre Daumesnil,

4 place Félix-Éboué, 75583 Paris cedex 12.

Tél. : 01 43 41 71 72

Centre Inffo vous conseille également

Découvrez nos newsletters