853_p._20_credit_alphaspirit.jpg

Apprentissage, technologies, qualité… Opcalia face aux défis de la réforme

Par - Le 03 septembre 2014.

« C’est avec enthousiasme et beaucoup de volonté que nous entendons mettre en œuvre la réforme en cours », a indiqué à Actualité de la formation.fr le directeur général d’Opcalia. Il souhaite faire de l’Opca interbranches un « Wikipédia » de la formation.

«  Nous avons une belle réforme que nous comptons vivre comme une opportunité dans le même état d’esprit que les signataires et les législateurs : esprit de responsabilité par rapport aux missions qui sont les nôtres ; esprit de qualité, parce que le domaine de la formation a besoin aussi de qualité à tous les niveaux ; esprit de liberté, par rapport aux nouveaux dispositifs de formation plus ouverts, plus autonomes et qui permettent d’innover », détaille Philippe Huguenin-Génie.

Davantage accompagner les entreprises

Selon lui, tous les organismes collecteurs sont face à un enjeu important. « Nous avons tous intérêt à accompagner nos partenaires, notamment les entreprises, dans la réforme. Nous devons les accompagner davantage face à leur responsabilité de former, face à cette notion d’investissement  », a-t-il rappelé. Il mesure l’ampleur de ce nouveau défi, car « cela nécessite de faire évoluer notre manière de voir les choses. Cela nous donne l’impression de bien mesurer notre sens du service, et notre valeur ajoutée aux entreprises et à nos branches  ».

Apprentissage, qualité…

Si les chantiers sont nombreux, « il y en a qui étaient déjà dans l’ADN de notre Opca et s’inscrivent dans les priorités de la réforme et que nous devons accentuer », reconnaît-il. C’est le cas notamment « des alternances, avec l’arrivée de l’apprentissage  ». Il est, selon lui, « difficile pour un Opca de ne pas être sur ce dossier  ». Le grand rendez-vous de relance de l’apprentissage fixé par le gouvernement au 19 septembre prochain montre, selon lui, l’importance que revêt ce chantier. Surtout pour Opcalia, en tant qu’Octa et dans le cadre du futur réseau Octalia. « Il y a un vrai enjeu sociétal. Il faut accompagner les jeunes sur la voie du marché du travail  », a-t-il soutenu.

Deuxième chantier aux yeux du nouveau directeur général : la qualité. En effet Opcalia participe déjà à différents groupes de travail sur ce sujet, avec notamment la Fédération de la formation professionnelle (FFP), la DGEFP, la DGCIS, le Medef. « Nous ferons une chasse sans répit et sans aucune pitié aux organismes de formation voyous  », avertit Philippe Huguenin-Génie.

L’optimisation des nouvelles technologies de l’information et de la communication constitue un autre chantier pour l’Opca. « Le décret sur la formation à distance nous permet d’aller encore plus loin dans notre démarche. Nous devons faire bouger les lignes, sinon nous risquons de nous faire déborder. »

… et formation des conseillers

Pour parvenir à relever ce défi, Philippe Huguenin-Génie mise sur les compétences internes déjà existantes. « Nous nous préparons depuis plusieurs mois. Nous construisons un plan de formation, ou plutôt un plan de transformation ambitieux qui sera finalisé mi-octobre. Celui-ci permettra, nous en sommes convaincus, de « challenger » l’ensemble des collaborateurs d’Opcalia et le repositionner dans le sens de la réforme, voire au-delà. » Selon lui, « la réussite de la mise en œuvre de cette réforme, qui est une vraie révolution, exige la participation de tout le monde pour informer et sensibiliser le grand public sur l’opportunité qu’offrent les nouvelles dispositions de notre système de formation. Tous les individus doivent savoir que le CPF [ 1 ]Compte personnel de formation. existe, à quoi il sert et comment ils peuvent s’en servir ».

Notes   [ + ]

1. Compte personnel de formation.

Centre Inffo vous conseille également

Découvrez nos newsletters