Lareur

Rédigé par . Publié le 01 janvier 2005. Mis à jour le 11 mars 2019.

“La formation constitue un enjeu stratégique pour
l’emploi des salariés notamment de faible qualification, âgés de plus de 50 ans et des jeunes”, souligne Françoise Lareur, la nouvelle présidente de l’Opcareg Ile-de-France. “Et, avec le conseil d’administration, nous resterons attentifs au développement de la formation professionnelle sur l’ensemble du territoire, en particulier auprès des TPE et des PME franciliennes au travers de la professionnalisation des salariés”, assure-t-elle.

Pour la nouvelle présidente, les huit délégations de l’Opcareg Ile-de-France doivent renforcer leurs partenariats avec les acteurs des services publics de l’emploi et de la formation, et engager avec eux des projets de développement des compétences et de la qualification qui intègrent les spécificités territoriales et professionnelles.

Faciliter l’accès à la formation du plus grand nombre, c’est aussi pour Françoise Lareur optimiser l’accompagnement et le conseil auprès des entreprises en leur proposant une offre de services diversifiée dans la mise en œuvre de projets de formation.

Le rôle de l’Opcareg Ile-de-France, organisme paritaire et interprofessionnel, est d’accompagner les mutations, les restructurations, le reclassement pour pérenniser et développer les emplois sur le territoire, tout en luttant contre les discriminations et les inégalités
professionnelles.

Des objectifs forts pour Françoise Lareur, qui a débuté sa carrière en 1983, dans la production laitière en Bretagne, avec un diplôme de technicienne agricole en poche.

Les huit années passées dans ce domaine où elle a conseillé les éleveurs bretons sur leur politique laitière l’ont conduite à s’engager dans le syndicalisme.

Nommée à la Fédération générale de l’agroalimentaire de la CFDT, elle a planché pendant six ans sur les conditions de travail des salariés agricoles et sur le développement de la formation. Puis, en 1992, elle a rejoint la CFDT interprofessionnelle en Ile-de-France.

On lui a confié le développement de la formation des cadres syndicaux franciliens en vue de les accompagner dans leurs responsabilités. Elle a alors mis en place un outil d’“autobilan de compétences” pour définir avec eux des parcours de formation individuels. En 1997, un responsable politique de l’exécutif à l’Union régionale CFDT de l’Ile-de-France l’a sollicitée pour développer l’adhésion syndicale : aujourd’hui, on compte 97 000 adhérents en Ile-de-France, dont 46 % de femmes.

Dans le même temps, en 2001, elle est devenue administrateur de l’Opcareg Ile-de-France pour contribuer au développement de la formation professionnelle et de l’emploi.

Knock Billy

Centre Inffo vous conseille également