Obéniche

Par - Le 04 juin 2007.

Jean-Baptiste Obéniche, 42 ans, est, depuis le 1er mai, le nouveau directeur de l’Anact, placée sous la tutelle du ministre du Travail, des Relations sociales et de la Solidarité, Xavier Bertrand. Il succède à Henri Rouilleault.

“Le rôle du directeur consiste à mettre en œuvre les décisions du conseil d’administration de l’Agence et à organiser des missions définies dans un contrat de progrès signé avec l’État pour la période 2004-2008, dont un avenant a été signé l’année dernière pour en confirmer les principales priorités”, souligne Jean-Baptiste Obéniche. “La priorité du contrat de progrès est de favoriser la gestion des âges dans l’entreprise, c’est-à-dire adapter les fonctions aux âges et réciproquement. Cela pose la question de l’organisation, de l’amélioration des postes de travail pour éviter une usure mentale ou physique, ou encore de l’évolution du personnel au sein de l’entreprise par le biais d’une GPEC” (gestion prévisionnelle des emplois et des compétences).

L’apport du réseau Anact est aussi “une approche RH qui prend en compte l’évolution des compétences et non pas seulement les conditions de santé au travail. Le bien-être dans l’entreprise passe par une perspective d’évolution professionnelle”. “L’amélioration des conditions de travail nécessite d’interroger l’ensemble de l’entreprise, donc l’organisation, le regard RH (gestion des RH : GPEC, formation, etc.), et le domaine de la santé (prévention des risques). L’approche de l’Anact consiste à diffuser les bonnes pratiques dans les entreprises sans prendre partie. Les acteurs de l’entreprise doivent collectivement apporter des réponses pour améliorer les conditions de travail tout en favorisant la compétitivité de l’entreprise.”
Jean-Baptiste Obéniche a notamment été directeur de l’Agence ANPE à Montpellier (1996-2000). Il est devenu conseiller technique, chargé des ressources humaines, à la Direction générale de l’ANPE (2000-2002) avant d’être nommé directeur délégué de l’ANPE de Paris (2002-2004). En avril 2004, Laurent Hénart, secrétaire d’État à l’Insertion professionnelle des jeunes, en fait l’un de ses conseillers techniques. Lors du remaniement de juin 2005, Gérard Larcher, ministre délégué à l’Emploi, lui propose le poste de conseiller technique chargé de l’insertion professionnelle des jeunes. Il reste peu de temps dans cette fonction, puisque Dominique de Villepin, Premier ministre, l’appelle dans son équipe en tant que conseiller technique chargé de l’emploi. Jean-Baptiste Obéniche est diplômé de l’École supérieure libre des sciences commerciales appliquées (ÉSLSCA). De 1988 à la fin de l’année 1995, il a exercé le métier de commercial dans le privé.

Philippe Grandin

Centre Inffo vous conseille également

Découvrez nos newsletters