Filloque

Par - Le 26 mai 2008.

Jean-Marie Filloque (54 ans), actuellement directeur du Service formation continue et d’éducation permanente (Sufcep) de l’Université de Bretagne occidentale (UBO), a été réélu président de la Conférence des directeurs de service universitaire de formation continue (CDSUFC), pour un second mandat de deux ans.

Les SUFC sont la cheville ouvrière de l’enseignement supérieur en matière de formation continue, “reconnue depuis 1968 comme une mission fondamentale des Universités”. “En 2006, les Universités ont formé 336 000 stagiaires, réalisant plus de 41 millions d’heures stagiaires pour un chiffre d’affaires de plus de 200 millions d’euros. Elles ont délivré plus de 25 000 diplômes
en formation continue (7 % de la totalité des diplômes délivrés)
et réalisé près de 4 000 validations des acquis de l’expérience”, précise Jean-Marie Filloque.

Par ailleurs, développe le directeur de la CDSUFC, “notre environnement de travail et notre cadre législatif sont extrêmement mouvants, et on note une forte accélération ces dernières années. En France, la réforme de la formation professionnelle, les questions relatives aux modes de financement, la sécurisation des
parcours professionnels, le développement de l’apprentissage, l’emploi des seniors, l’égalité des chances, le développement de la formation dans certains secteurs nouveaux, jusque-là réservés, comme le social, etc., nous impactent directement. Dans le même temps, la réforme des Universités, encore à ses débuts, la réforme de la fonction publique et des politiques publiques, celle des statuts, les décrets financiers en préparation, modifient le cœur même de notre organisation. Enfin, les orientations européennes et les différentes stratégies qui en découlent (Lisbonne, Bologne, etc.) nous interpellent et nous mobilisent très fortement, comme le déploiement de la politique de transparence des qualifications, l’assurance qualité, ou le LMD et la reconnaissance des acquis.”

Ainsi, la CDSUFC entend-elle, dans le cadre de la rédaction par
les ministres européens de l’Éducation “d’une charte
pour l’Université ouverte tout au long de la vie”, participer
activement “aux débats portant sur toutes les questions
touchant à la politique de FTLV et à son organisation”, au
“développement de partenariats avec les branches, les réseaux, pour construire des réponses adaptées aux besoins de la société
et des individus”, à un “effort continu de formation et de professionnalisation des services et de leurs responsables, y compris en
favorisant le développement de la recherche sur notre propre
activité”, ainsi qu’au “développement des liens avec les autres réseaux européens et les Universités étrangères, à travers des
projets communs du type de ceux ouverts par le programme Grundtvig, par exemple”.

Jean-Marie Filloque, qui a été membre du bureau exécutif de l’European university continuing education network (Eucen) et représentant de l’UBO au sein de cette association universitaire européenne de l’éducation permanente, souligne le rôle important de son organisation – aux côtés d’autres acteurs – dans la construction du système national et européen de la FTLV.

Knock Billy

Contacts : www.fcu.fr ; www.eucen.org

Centre Inffo vous conseille également

Découvrez nos newsletters