Douillet

Par - Le 13 avril 2007.

Jean-Pierre Douillet (Medef) a été élu président du Fongecif Île-de-France le 28 mars dernier. Il succède à Patrick Lavaud (CFE-CGC). Luc Tassera (CGT) a été élu au poste de vice-président.

Sur le plan de la gestion de la structure, Jean-Pierre Douillet accorde une grande importance au paritarisme et à toutes les décisions prises dans ce cadre. De plus, “la gestion doit être rigoureuse et efficace compte tenu de la collecte qui s’élève, pour 2006, à 200 millions d’euros”.

“Par rapport aux salariés, le Fongecif Île-de-France constitue un carrefour des évolutions professionnelles. En outre, notre politique doit être au service du plein emploi”, souligne le nouveau président. Dans cette perspective, les décisions prises de façon paritaire s’appuient sur “une prise en compte permanente du marché de l’emploi et des différentes
données qui en résultent pour accompagner les salariés et nos décisions de financement”.

“Outre cette veille, nous allons chercher à attirer les publics prioritaires (seniors et personnes peu qualifiées) pour les
pousser à se former ou à se reconvertir. L’accent va être mis sur l’accompagnement des salariés, c’est-à-dire les aider à construire un projet professionnel en utilisant trois outils que sont le bilan de compétences, en forte évolution, la validation des acquis de l’expérience et la formation.”

“Nous souhaitons également améliorer la qualité des prestations financées par le Fongecif. Nous avons d’ailleurs créé un réseau de partenaires en charge de prestations renforcées, notamment pour orienter les salariés bénéficiaires d’un bilan de compétences. D’autres partenariats ont été instaurés avec les organismes de formation de manière à assurer une meilleure adéquation des formations aux besoins des salariés.”

“Enfin, notre objectif politique est d’aider au décloisonnement des dispositifs de formation. Nous souhaitons que les Fongecif soient une porte d’entrée privilégiée pour les salariés au même titre que les Opca avec les employeurs. Il s’agit d’apporter des réponses aux besoins des salariés en leur présentant tous les dispositifs en vigueur. Nous souhaitons être un acteur de la sécurisation des parcours professionnels.”

Jean-Pierre Douillet a été vice-président du Fongecif Île-de-France de mars 2005 à mars 2007. Il est par ailleurs administrateur de l’Opcib-Ipco. Il est le président fondateur du CFA AFI24 qui compte 500 apprentis dans les professions des industries chimiques et pharmaceutiques. Il est actuellement le vice-président de la commission formation et de la commission développement et emploi du Medef Île-de-France. Il est également membre du conseil inter-académique de l’Île-de-France et de la commission régionale de l’apprentissage et de la Copire (Commission paritaire interprofessionnelle régionale de
l’emploi) Île-de-France, dont il est le secrétaire depuis 2000.

Il a débuté son parcours professionnel en 1962 chez Kodak-Pathé pour devenir en 1993 conseiller pour les études économiques, l’emploi et la formation à l’Union des industries
chimiques d’Île-de-France.

Philippe Grandin

Centre Inffo vous conseille également

Afnor