L’intelligence artificielle seule ne peut pas (encore) assurer l’enregistrement des certifications

Quel usage peut-on faire de l’intelligence artificielle dans les domaines de la certification et de la formation ? Des acteurs venant d’horizons très divers ont abordé cette question lors de la journée «~Orientation et intelligence artificielle~», organisée à Paris le 11 octobre par Europass, Euroguidance et la CNCP (Commission nationale des certifications professionnelles).

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 16 octobre 2018.

En 1997, Kasparov était battu par un supercalculateur d’IBM Deeper Blue. En 2015, l’ordinateur AlphaGo était capable de vaincre les meilleurs joueurs du monde au jeu de Go non pas parce qu’il avait en mémoire toutes les parties précédentes, mais parce qu’il était devenu capable d’apprentissage. Récemment, on a simplement donné les règles du jeu de poker à Libratus - sans lui adjoindre de bases de données - et la machine a tellement bien appris à jouer qu’elle s’est mise à bluffer, battant à plate couture ses adversaires les plus expérimentés. Cette histoire de l’intelligence artificielle racontée par Christophe Allois,…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également

Afnor