La construction de l’opérateur de compétences de la finance et du conseil est lancée

Par - Le 15 février 2019.

Une cellule de préfiguration réunissant des équipes du Fafiec et d’Opcabaia a été mise en place début février pour bâtir le futur opérateur des services financiers et du conseil aux entreprises. Le nouvel ensemble servira une douzaine de branches professionnelles.

Les fondations du futur opérateur de compétences des services financiers et du conseil aux entreprises, baptisé « Atlas, soutenir les compétences » sont posées. Ce nouvel acteur réunira une douzaine de branches professionnelles dont la plupart adhèrent aujourd’hui au Fafiec (ingénierie, numérique, études, conseil) et à Opcabaia (banques, sociétés et mutuelles d’assurance, sociétés d’assistance, agents généraux d’assurance). Mais son périmètre pourrait encore s’élargir si des branches ayant rejoint d’autres projets ou n’ayant désigné aucun opérateur étaient invitées par le ministère du Travail à se rapprocher d’Atlas.

Comité de pilotage

Pour bâtir le nouvel opérateur, les instances paritaires du Fafiec et d’Opcabaia ont constitué un comité de pilotage composé de neuf personnes et structuré une équipe de préfiguration dirigée par Marc Piquette, ex directeur général d’Opcabaia. Celle-ci réunit à part égale des collaborateurs du Fafiec et d’Opcabaia. Leur feuille de route est de bâtir une nouvelle structure juridique, d’organiser le rapprochement des équipes, d’aligner les outils des deux structures et de préparer le nouvel ensemble à ses futures missions.

« Sur le plan stratégique, il s’agit de recueillir les besoins des branches professionnelles adhérentes afin d’avoir une vision commune de ce que doit être l’offre de services du nouvel opérateur au regard des missions qui lui sont confiées par la loi », indique Philippe Degonzague, président du Fafiec qui préside la mission de configuration. Ce diagnostic est mené avec l’appui d’un cabinet de conseil.

Évolution des compétences

Au niveau opérationnel, la feuille de route de l’équipe de préfiguration s’annonce chargée. Les équipes – 250 personnes venues du Fafiec et 50 d’Opcabaia – seront, à terme, réunies sur un seul site. Tout l’enjeu sera d’accompagner ces équipes dans l’évolution de leurs compétences. Il leur faudra en effet assurer les nouvelles missions prévues par la loi mais aussi servir des branches professionnelles qui ne faisaient pas partie de leur périmètre auparavant.

Sur le terrain, le nouvel ensemble va s’appuyer sur les neuf délégations régionales du Fafiec mais pour assurer un service de proximité à un nombre plus important d’entreprises, il lui faudra sans doute renforcer ses équipes dans les territoires. Parallèlement à la construction de la nouvelle offre de services, la mission de préfiguration a aussi un chantier à mener en termes de communication. « Il est important d’informer les entreprises et leurs salariés sur ce qui se passe dans cette période de transition », souligne Philippe Degonzague.

Les travaux ont débuté et se poursuivront jusqu’à l’été. Malgré l’ampleur des chantiers qui restent à mener dans un temps record, l’équipe de préfiguration se veut confiante. « Le Fafiec et Opcabaia ont un fonctionnement et des ambitions similaires. Organisations patronales et syndicales travaillent dans le même sens », souligne Nicolas Caudron, président d’Opcabaia et vice-président de la mission de préfiguration.

Centre Inffo vous conseille également

Découvrez nos newsletters