La Fondation Infa invite le futur gouvernement à faire de l’alternance une voie prioritaire d’accès à l’emploi

« Nous voulons profiter de la présidentielle pour interpeller les futurs décideurs. Aujourd’hui, nous sommes en face d’une mosaïque de procédures et d’intervenants de telle sorte que nous perdons la ligne directrice de la formation professionnelle ». Christian Laine, président de la Fondation Infa [[Institut national de formation et d’application.]], a présenté, le 12 avril, les propositions de la Fondation à destination des onze candidats à l’élection présidentielle.

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 19 avril 2017.

Il a tout d’abord rappelé que « l’alternance figure parmi les parcours professionnels les plus performants, notamment pour les personnes les plus éloignées de l’emploi ». La Fondation Infa, dont la pédagogie repose sur l’alternance, forme aujourd’hui environ 1~000 apprentis et plus de 1~500 personnes en contrat de professionnalisation par an. La première proposition est de « faire de l’alternance une voie prioritaire d’accès à l’emploi des demandeurs d’emploi et plus particulièrement pour ceux qui sont peu ou pas qualifiés ». « Nous constatons que les métiers évoluent plus vite que les certifications préparées. De plus, si la formation ne…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également