« La formation professionnelle est un secteur où le paritarisme donne des résultats exemplaires » (François Hommeril, président de la CFE-CGC)

Le premier juin dernier, François Hommeril a été élu président de la CFE-CGC, à l’occasion du 36e congrès de la confédération syndicale à Lyon. À 55 ans, l’ancien président de l’Opca Defi, l’organisme collecteur des industries chimiques, pétrolières, pharmaceutique et de la plasturgie entre 2013 et février dernier, a également été secrétaire national en charge de la formation professionnelle de la CFE-CGC. C’est donc un spécialiste de ces questions qui prend la tête de l’organisation syndicale représentant les cadres. François Hommeril compte bien mettre la formation professionnelle au premier plan à l’occasion de ce nouveau mandat.

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 06 juin 2016.

Le quotidien de la formation : Resterez-vous mobilisé sur les questions inhérentes à la formation professionnelle à l’occasion de ce nouveau mandat ?À François Hommeril : Bien évidemment, je connais particulièrement bien ces dossiers que j’ai suivis comme secrétaire national et qui sont fondamentaux sur le plan économique et social. Trop souvent la formation professionnelle est considérée comme un supplétif, une réponse à la question des demandeurs d’emploi. Pourtant, elle a un impact très important sur la situation économique et c’est l’un des leviers de la reprise, doublée d'une problématique qui doit irriguer toutes les politiques sociales, économiques… QF :…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également

Afnor