Le budget du ministère du Travail 2018 privilégie la formation des demandeurs d’emploi et des jeunes les moins qualifiés

Le ministère du travail a présenté un budget 2018 qu’il qualifie, à périmètre comparable, de « globalement stable », à 15,2 milliards d’euros, mercredi 27 septembre. Le plan d’investissement dans les compétences (PIC) sera doté d’une enveloppe d’1 milliard d’euros en 2018. « C’est un budget de transformation des dépenses orienté vers la formation des demandeurs d’emploi et des jeunes les moins qualifiés », indique t-on rue de Grenelle.

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 28 septembre 2017.

Dans les chiffres, le budget 2018 de la mission « Travail et Emploi » sera en baisse de 9% par rapport à 2107, passant de 16,7 à 15,2 milliards d’euros. Mais dans la réalité, le ministère précise que le budget initial de 2017 n’ayant pas intégré les allocations touchées par les chômeurs en fin de droit (ASS) contrairement à celui de 2018, on peut parler d’une tendance « stable ». Les économies réalisées sur les contrats aidés (1 milliard d’euros) et sur les primes à l’embauche (850 millions d’euros) seront mobilisées pour participer à l’effort de réduction des dépenses publiques…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également

Pack Bimédia