Le Cnefop relève la concentration des choix de certifications éligibles au CPF

Dans son rapport 2017 sur le suivi et la mise en œuvre du CEP [Conseil en évolution professionnelle.]] et du CPF [[Compte personnel de formation.]], le Cnefop souligne que l’usage du CPF s’est fortement accéléré en 2016. Au 31 décembre 2016, 3~809~451 comptes personnels de formation étaient activés (contre 2~496~809 à fin 2015), soit une progression de + 52,5~% par rapport à 2015. Au total, 497~501 dossiers ont été validés en 2016, essentiellement pour des demandeurs d’emploi (321~595, le double de 2015) mais aussi chez les salariés (175~906, quatre fois plus que l’année précédente) (voir aussi notre [article).

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 04 juillet 2017.

Le Cnefop revient sur un aspect des usages du CPF qui « interpelle au regard de l’ambition certifiante de ce dispositif ». Cet aspect est l’extrême concentration des choix de certifications éligibles (10~% des certifications éligibles sont sélectionnées dans 90~% des cas) et le poids prépondérant des certifications inscrites à l’inventaire, soit 41~% des dossiers de demandeurs d’emploi et 73~% des dossiers de salariés. Sur ce dernier point, les formations qualifiantes (CQP [[Certificat de qualification professionnelle.]] et/ou inscrites au RNCP [[Répertoire national des certifications professionnelles.]]) sont majoritaires chez les demandeurs d’emploi (52~% des dossiers). En revanche, cette part est logiquement…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également

Découvrez nos newsletters