« Le CPF des indépendants ne peut pas être une déclinaison du compte personnel des salariés » (Pierre Possémé, FPSPP)

Dans une interview accordée au Quotidien de la formation le 27 juin, Pierre Possémé, président (Medef) du Fonds paritaire de sécurisation des parcours professionnels (FPSPP) et du Fonds d’assurance formation du commerce, de l’industrie et des services (Agefice) , revient sur la particularité du compte personnel de formation des indépendants qui figure dans le projet de loi Travail. Pour lui, « décliner en l’état le CPF n’aurait aucune valeur ajoutée pour les indépendants ».

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 28 juin 2016.

Philippe Grandin : Comment envisagez-vous l’extension du CPF aux indépendants ? Pierre Possémé : Le compte personnel de formation (CPF) s’ouvre aux travailleurs indépendants, ce qui constitue un changement et une bonne nouvelle pour notre fonds d’assurance formation (Faf) patronal du commerce, de l’industrie et des services, l’Agefice. Selon le projet de loi Travail, les indépendants pourront mobiliser leur compte pour suivre une formation à compter du 1er janvier 2018 et pourront alimenter leur compte dans les mêmes conditions que pour les salariés. Notre conseil d’administration (CA) a d’ailleurs proposé de mettre en œuvre dès 2017 une expérimentation relative au…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également

Afnor