« Le CPF est compatible avec les politiques de formation des entreprises » (Laurent Durain, Caisse des dépôts)

Face à un compte personnel de formation (CPF) à la seule main des salariés, comment concilier initiative individuelle et stratégie d’évolution des compétences au sein d’une entreprise~? À Biarritz, lors du Club Entreprise de la 16ème Université d’hiver de la formation professionnelle, Laurent Durain, directeur de la formation professionnelle de la Caisse des dépôts, a détaillé la palette de solutions qui s’offre aux employeurs.

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 05 février 2019.

La loi du 5 septembre 2018 laisse aux entreprises, ainsi qu'à d'autres financeurs, la latitude d'abonder les comptes individuels de formation des salariés. Ce mécanisme ouvre aux employeurs de nouvelles pistes à explorer en matière de gestion des ressources humaines et de dialogue social, selon la Caisse des dépôts, qui va gérer les fonds alloués au CPF y compris, à partir de 2020, les financements complémentaires. «~Les entreprises et les branches professionnelles ont la possibilité de jouer sur les règles d'alimentation du compte~», explique Laurent Durain, directeur de la formation de la Caisse des dépôts et consignations (CDC). La loi…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également

Publicité
Keytoform