Le développement de l’alternance au coeur des doléances de l’UNAPL pour le prochain quinquennat

Développer l’alternance dans les entreprises libérales pour susciter de futures vocations, c’est l’une des propositions majeures qu’adresse l’Union nationale des professions libérales (UNAPL) aux candidats à l’élection présidentielle de mai prochain.

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 17 février 2017.

S'ils signent chaque année quelque 7~000 contrats de professionnalisation et 5~000 d'apprentissage, les employeurs libéraux jugent qu'un développement de ces voies d'insertion dans l'emploi serait de nature à favoriser de nouvelles vocations. « Les cursus théoriques universitaires forment des professionnels de très haut niveau, mais ça ne suffit pas. Nous avons besoin de développer l'alternance dans nos métiers. Cela pourrait passer par la suppression de la limite d'âge (25 ans) qui limite le recours aux contrats de professionnalisation, mais aussi par un accompagnement financier adapté pour les entreprises libérales qui recrutent par ce biais » note Michel Chassang, qui concède cependant qu'en…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également

Découvrez nos newsletters