Le Sénat propose la création d’un service public de l’orientation

Par - Le 28 mai 2009.

Créer un service public de l’orientation. C’est la proposition phare de la mission d’information sénatoriale sur a politique en faveur des jeunes, présentée mercredi 27 mai 2009.

Les sénateurs sont favorables à la mise en place d’un « guichet unique capable de renseigner tous les jeunes », tout en prônant le rapprochement entre le monde du travail et celui de l’éducation, en menant notamment une politique de développement des stages obligatoires en entreprise (ou en collectivité pour les enseignants).

Toutefois, le rapport rejette l’idée de la création d’une nouvelle aide financière destinée aux jeunes salariés dans la mesure où celle-ci s’accompagnerait d’un « inévitable effet d’aubaine ». A cet égard, le président Nicolas Sarkozy a promis une prime de 3000 euros aux entreprises qui embaucheront en CDI un jeune stagiaire, dans son « Plan d’urgence » du 24 avril,

Le rapport préconise aussi de dédoubler les classes de CP, dans le but de favoriser l’apprentissage de la lecture et par la même occasion de limiter les redoublements.

De même, alors que 150 000 jeunes sortent du système éducatif sans diplôme chaque année, le sénateur UMP Christian Demuynck propose de créer des modules scolaires, par exemple en mathématiques, qui pourraient être valorisés dans les CV de ces jeunes.

A ce sujet, Christian Demuynck regrette que sa proposition d’imposer davantage les bénéficiaires du bouclier fiscal, afin d’obtenir 46 millions d’euros nécessaires au financement de la politique de jeunesse, n’ait pas été retenue dans le rapport final qui a été voté en commission mardi.

Avec l’AFP.

Centre Inffo vous conseille également

Découvrez nos newsletters