L’Etat pourrait abonder le Fonds paritaire de sécurisation des parcours professionnels à hauteur de 100 millions d’euros

La première réunion concernant l’annexe financière de la convention cadre triennale État/Partenaires sociaux relative au Fonds paritaire de sécurisation des parcours professionnels (FPSPP) du 23 décembre 2010 a soulevé plusieurs questions nécessitant la poursuite des négociations. Notamment un apport supplémentaire du Fonds social européen (FSE) proposé par le gouvernement qui bouscule les calculs précédents. Les partenaires sociaux se reverront le 7 janvier avant de rencontrer à nouveau les représentants de la Délégation générale à l’Emploi et à la Formation professionnelle le 13 janvier 2011.

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 24 décembre 2010.

Nouvelle donne. Sous réserve que les sommes concernées ne soient pas utilisées pour des priorités du gouvernement, l’État a annoncé qu’il pourrait participer au FPSPP à hauteur de 100 millions d’euros au titre du Fonds social européen. C’est 32 millions d’euros de plus qu’initialement prévu, a expliqué Paul Desaigues, négociateur pour la CGT au Quotidien de la formation, à l’issue de la première réunion de négociation avec l’État sur l’annexe financière de la convention cadre relative au FPSPP. Les partanires sociaux vont devoir sortir leurs calculettes, car le FSE ne pouvant financer des projets qu’à hauteur de 50 %, ils…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également

Publicité
Keytoform