L’Office franco-allemand pour la jeunesse investit près de 5 millions d’euros par an dans la formation professionnelle et les échanges universitaires

Par - Le 17 septembre 2010.

« Formation professionnelle et relations avec l’univers de l’entreprise dans le contexte franco-allemand. » Tel était le thème d’une conférence de presse organisée par l’Office franco-allemand pour la jeunesse, jeudi 16 septembre.

« L’objectif de l’OFAF est de soutenir les jeunes dans le monde du travail, a expliqué Eva Sabine-Kuntz, secrétaire générale de l’OFAJ. Notre mission ? Faciliter la mobilité pour les jeunes en matière de formation professionnelle, et surtout contribuer à lever les obstacles à cette mobilité ».

En effet, seuls 1% des apprentis français et allemands font des études de l’autre côté du Rhin, contre 15% des étudiants. « Les chef d’entreprise des deux pays se montrent réticents à laisser partir les jeune plusieurs mois », a complété Béatrice Angrand, l’autre secrétaire générale de l’OFAJ.

Dommage, car « toute expérience de mobilité donne confiance aux jeunes, cela leur est utile en termes de compétences sociales, et leur procure une agilité intellectuelle et un atout en termes d’adaptabilité. Les projets soutenus par l’OFAJ ont pour objectif d’offrir une expérience de mobilité qui représente « un plus » dans le parcours professionnel des jeunes concernés », soutient Eva.

En 2009, l’Office franco-allemand pour la jeunesse a investi 4, 751 million d’euros dans la formation professionnelle et les échanges universitaires.

En 2005, le budget de l’OFAJ était de 3, 729 million d’euros, cinq ans plus tard, il était de 5,235 millions d’euros. Soit une augmentation de 40% en 5 ans.

L’Office aide 16 625 jeunes dans les domaines de la formation professionnelle et des échanges universitaires.

Centre Inffo vous conseille également

Découvrez nos newsletters