L’Université Paris-Est Marne-la-Vallée crée une chaire d’économie sociale et solidaire

Par - Le 04 mars 2010.

L’économie sociale et solidaire (ESS), qui regroupe les associations, les coopératives et les mutuelles, emploie 10 % des salariés en France. Certaines de ses structures se sont créées et développées pour répondre spécifiquement à l’exclusion professionnelle de personnes durablement éloignées de l’emploi.

De son côté, l’Université Paris-Est Marne-la-Vallée (UPEMLV) dispose d’une filière ESS qui forme 90 étudiants par an. La licence professionnelle MOES (Management des organisations de l’économie sociale) compte 45 étudiants dont 20 en apprentissage. Quant au Master MIESS (Management de l’insertion par l’économie sociale et solidaire), il compte 19 étudiants dont 14 en formation continue. Chacune de ces formations est également dispensée à l’Institut Régional Universitaire Polytechnique (IRUP) de St Etienne pour une vingtaine d’étudiants.

C’est « pour développer des recherches et des formations universitaires permettant de promouvoir un emploi de qualité pour tous en s’appuyant sur une double dynamique –un ancrage territorial en Ile-de-France et des relations internationales tournées vers les pays d’Asie du Sud Est et les pays du monde arabe »-, que l’Université Paris-Est Marne-la-Vallée vient de créer une chaire d’économie sociale et solidaire.

Elle associe à l’UPEMLV cinq partenaires du secteur de l’ESS : Alternatives Economiques, l’Atelier (le Centre de ressources en économie sociale et solidaire d’Ile-de-France), La Mutuelle Chorum et Cides, l’IRUP de St Etienne et l’Ugem (Union des groupements d’employeurs mutualistes).

Ce partenariat développera également des liens avec les « acteurs du dialogue social et de la responsabilité sociale de l’entreprise et veillera à ce que les recherches menées et les formations d’enseignement supérieur mises en place soient conformes à une économie au service de l’homme », poursuit la direction de la communication de l’UPEMLV.

Parmi les missions assignées à la chaire :

 le développement de recherches en économie sociale et solidaire alliant savoirs académiques et professionnels autour d’une thématique portant sur les modèles économiques des organisation de l’ESS, en lien avec leur capacité à développer un emploi de qualité pérenne incluant la formation, les conditions de travail, la protection sociale, l’insertion, le dialogue social et territorial ;

 la reconnaissance de l’économie sociale et solidaire par une meilleure diffusion dans le monde socio-économique de sa culture et des résultats de ses formations, de ses recherches, et également par le développement des relations internationales.

Centre Inffo vous conseille également

Afnor