Le gouvernement décidera d’une éventuelle généralisation du CV anonyme dès l’automne

Par - Le 03 septembre 2010.

La loi sur l’égalité des chances d’avril, 2006 avait balisé les dispositifs concernant le CV anonyme dans les entreprises de plus de 50 salariés. Mais, faute de décret, cette disposition légale était restée lettre morte. Le 3 novembre 2009, une expérimentation avait été présentée lors d’une conférence de presse. Elle avait alors pour objectif de “passer à une nouvelle étape et d’en finir avec les reculs ou hésitations” sur le sujet. A l’époque, une cinquantaine de grandes entreprises publiques ou privées (Axa, RATP , Groupe Accor, etc.) avaient répondu “présent” à ce premier rendez-vous et près de 20 000 établissements devaient être sollicités dans sept départements. L’expérimentation devait donner lieu à un premier bilan intermédiaire élaboré par le Pôle emploi en début d’année 2010. A l’heure actuelle, cependant, ce premier bilan n’a toujours pas été publié.

“Nous serons en mesure d’envisager la généralisation éventuelle de ce dispositif” avait déclaré Éric Besson, Ministre de l’immigration, de l’intégration, de l’identité nationale et du développement solidaire lors de la remise des Trophées de la Diversité l’Université Paris-Dauphine en juillet. En ce qui concerne le bilan global de l’expérimentation déjà réalisé, on affirme, au Haut commissariat à la diversité, que ce dernier sera “rendu public à l’automne” et, en cas de résultats positifs, instauré dans la foulée. Actuellement, le CV anonyme est loin de faire l’unanimité en Europe. Seule la Belgique l’a d’ores et déjà rendu obligatoire, mais uniquement dans l’administration. En Allemagne, cinq grands groupes côtés en bourse vont tester, pendant un an, les candidatures anonymes dans le cadre d’une expérimentation lancée. Ailleurs, tout semble encore à faire…

Centre Inffo vous conseille également

Afnor