28 pays européens élaborent ou ont élaboré des cadres nationaux de certification globaux

Par - Le 23 décembre 2011.

D’ici à la fin de 2011, la Belgique, la République tchèque, le Danemark, l’Estonie, la France, l’Irlande, la Lettonie, la Lituanie, Malte, les Pays-Bas, le Portugal et le Royaume-Uni auront relié leurs niveaux de qualification au cadre européen des certifications (CEC) estime une note d’information du Centre européen pour le développement de la formation professionnelle (Cedefop) parue en novembre 2011. Et les autres pays européens devraient achever ce processus d’ici 2012 ou, au plus tard, 2013.

La comparabilité internationale des certifications demeure importante pour les pays, ce qui explique le développement rapide des cadres nationaux de certification (CNC) dont la France dispose depuis 2004. L’objectif? Une meilleure compréhension de la significations des qualifications afin de pouvoir passer d’un apprentissage à un autre et d’apporter le plus de précisions sur le lien entre certifications, niveaux et type d’apprentissage.

Un vaste accord sur l’importance et la valeur d’un cadre de référence européen pour les certifications a encouragé un développement cohérent des CNC en Europe. Si des divergences subsistent entre pays, il existe une convergence dans les principes de base et les solutions adoptées. A l’heure actuelle, 28 pays élaborent ou ont élaboré des CNC globaux couvrant tous les types et niveaux de certification, 26 pays ont adopté des cadres à 8 niveaux (les autres disposent de CNC comportant selon les cas, 5,7,9,10 ou 12 niveaux), 14 CNC ont été officiellement adoptés dans leurs pays respectifs et la France, l’Irlande, Malte ainsi que le Royaume-Uni ont entièrement mis en oeuvre le leur, dix autres pays en étant au niveau de la première étape.

Centre Inffo vous conseille également

Pack Bimédia