Le Cned arme les adultes en difficulté d’une clé USB chargée de maths

Par - Le 22 février 2011.

Des adultes supposés peu autonomes qui se forment (partiellement) tout seuls et apprennent à résoudre des situations professionnelles grâce à ce qu’ils ont appris, tels sont quelques uns des résultats qui ont permis à la formation du Centre national de l’éducation à distance (Cned) « Techniques de calcul de base dans le bâtiment » de décrocher un trophée de l’innovation en formation au 6ème forum régional de la formation en Poitou-Charentes qui s’est déroulé les 10 et 11 février.

Destinée aux adultes, demandeurs d’emploi ou salariés éprouvant des difficultés avec les mathématiques appliqués à leur situation professionnelle, la formation se compose d’une clé USB permettant de se former à distance (8 heures), d’un livret stagiaires, de tutorat téléphonique personnalisé et de séances en présentiel (7 heures).

Elle part d’une situation courante « combien de pots de peinture dois-je amener sur le chantier ? » et tend à initier d’abord un raisonnement chez le stagiaire : de quelles informations ai-je besoin ? Quelle informations dois-je trouver sur le pot, etc. avant de le lancer sur une série de calculs pour répondre à la demande : conversions, géométrie (calculs de périmètres, de surfaces), surface à peindre, nombre de couches avant d’arriver au nombre de pots nécessaires à l’accomplissement du chantier.

Expérimentée sur une trentaine de stagiaires, le thème de la formation a été choisi en collaboration avec les professionnels de la chambre des métiers des Deux-Sèvres avec lesquels le Cned a analysé les besoins. Elle est soutenue financièrement par le Conseil régional de Poitou-Charentes.

« L’intérêt de cette formation est de susciter la réflexion et la motivation des élèves » : commente Sylvie Perfetti, chargée de développement formation continue, offres et services au Cned « Comment, à partir du réel, arriver à transposer ce qu’on a appris dans d’autres situations professionnelles, cela permet d’ancrer la motivation des candidats »

L’innovation de cette formation réside selon elle dans cette « approche inductive » : mis dans une situation, les élèves la résolvent. D’autre part, ils ont eu accès et maîtrisé la formation ouverte à distance « Pour des personnes qui ont peur d’être autonomes, ils sont allés au bout de leur formation » se félicite-telle.

Les stagiaires ont été tellement séduits qu’ils ont demandé d’autres modules similaires, comme calculer les dosages ou des itinéraires. Autant de développements qui seront discutés avec les professionnels avant d’être réalisés.

Centre Inffo vous conseille également

Découvrez nos newsletters