Accord entre PSA et les syndicats sur des négociations relatives au dispositif social du plan de restructuration

Par - Le 26 octobre 2012.

peugeot_article.jpg-2.jpg

C’est une première victoire pour les syndicats, même si certains disent vouloir encore maintenir la pression. Lors du Comité central d’entreprise (CCE) du 25 octobre la direction de PSA Peugeot Citroën a conclu un accord avec les partenaires sociaux pour engager des négociations sur l’accompagnement des 8 000 salariés concernés par le plan de restructuration annoncé cet été. Un accord devrait ainsi être conclu d’ici la fin de l’année.

Ce texte abordera cinq points, selon le communiqué diffusé par la direction dès la fin du CCE :

 les mobilités internes et externes avec les dispositifs associés,

 les dispositifs d’accompagnement et de maintien dans l’emploi des séniors,

 les dispositifs d’accompagnement des reclassements,

 les dispositifs d’accompagnement des reconversions industrielles,

 l’adaptation dans leur ensemble des mesures d’accompagnement du dispositif social.

Les négociations se dérouleront en parallèle de la procédure de consultation des représentants du personnel actuellement en cours.

C’est à la demande quasi-unanime des syndicats que la direction de PSA a accepté l’ouverture de ces négociations, le volet social de son plan de restructuration étant encore suspendu à la remise en novembre du dernier volet du rapport du cabinet d’experts Secafi sur cette question. Secafi est mandaté par les syndicats pour évaluer l’état du constructeur qui justifierait ou non l’ampleur de sa restructuration. Les syndicats ont affirmé à l’époque qu’ils ne voulaient pas se voir imposer des conditions sans négociation sur les mobilités.

Une première réunion est fixée au 7 novembre. Les discussions porteraient en novembre sur les mobilités et les seniors, et en décembre sur la question de la transition professionnelle et les mesures d’accompagnement.

Centre Inffo vous conseille également

Découvrez nos newsletters