Le Fonds paritaire met en oeuvre cinq chantiers nationaux pour structurer le réseau des Fongecif

Un trentenaire valait bien une grand-messe et c’est la Bibliothèque Nationale de France qui fut choisie jeudi 14 novembre pour abriter la fête d’anniversaire. Trente bougies, donc, pour les Fongecif, qui, depuis 1983 prennent en charge le financement du congé individuel de formation, mais aussi – depuis une quinzaine d’années cette fois – s’impliquent dans le conseil et l’accompagnement des usagers. Mais quid des Fongecif de demain, alors que les imminents CPF et CEP s’apprêtent à étendre la notion même d’individualisation de la formation ?

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 15 novembre 2013.

Depuis trente ans, près de cinq millions de salariés auront été reçus par les Fongecif et un million auront bénéficié d'un financement. En 2012, une étude Ipsos révélait que 82% des bénéficiaires d'un Cif appartenaient à la catégorie socioprofessionnelle des ouvriers et employés. Et à l'issue de leur congé formation, 70% d'entre eux ont changé d'entreprise, 54% de secteur d'activité et 10% sont devenus entrepreneurs dans le cadre d'une création ou d'une reprise d'entreprise. « Ces résultats démontrent que les publics concernés par le Cif sont bien ceux qui ont le plus besoin d'accompagnement et de formation et qu'en outre, l'objectif…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également