« La non-qualification, une notion à disqualifier pour mieux qualifier les individus » (Xavier Royer, Union des industries textiles)

Entretien avec Xavier Royer [[Xavier Royer est directeur de la formation au sein de l’Union des industries textiles. Il dirige également le département Textiles-mode-cuirs au sein d’Opcalia. Notamment initiateur des CQP interbranches (CQPI), il est coanimateur du comité observatoires et certifications du Comité paritaire interprofessionnel national pour l’emploi et la formation (Copanef).]]. Le directeur de la formation au sein de l’Union des industries textiles prône un nouveau regard sur les salariés non qualifiés.

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 20 décembre 2017.

Centre Inffo~- Vous venez de diffuser sur un réseau social un document intitulé : «~Les non-qualifiés, une notion disqualifiée ?~» (voir pièce jointe). Pourquoi ? Xavier Royer~- Parce qu’il serait temps d’arrêter de définir négativement une catégorie d’individus, même pour des raisons statistiques. Cette notion double vise l’individu (le non-qualifié) et l’emploi (la non-qualification). Dans le premier cas, elle est posée par des nomenclatures couvrant trois critères, au demeurant discutables. Dans le second cas, elle s’appuie sur une sorte de côté obscur d’une notion de qualification dont la définition n’est pas uniforme. En résumé, nous sommes face à une convention…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également

Pack Bimédia