Avec le CPF monétisé, «les Français prennent en main leur destin professionnel » (Muriel Pénicaud, Université d’hiver de la formation professionnelle)

En clôture de la première journée de l’Université d’hiver de la formation professionnelle à Biarritz, la ministre du Travail Muriel Pénicaud a détaillé les principaux enjeux liés à la mise en œuvre du compte personnel de formation, dans le cadre de la loi relative à la liberté de choisir son avenir professionnel, mercredi 30 janvier.

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 31 janvier 2019.

S’adressant aux participants de la 16ème Université d’hiver de la formation professionnelle, dans l’amphithéâtre de la gare du Midi à Biarritz, Muriel Pénicaud a d’abord évoqué la genèse de la réforme. ~«Avec la loi Chaban promulguée en 1971, la France a longtemps eu une longueur d’avance sur le thème de la formation tout au long de la vie. Mais au fil du temps, le constat a été fait que notre système ne progressait plus dans ses ambitions~», a exposé la ministre. Compétences Présente quelques jours auparavant au forum économique de Davos, en Suisse, Muriel Pénicaud a présenté la loi relative…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également

Publicité
Keytoform