Les certificateurs doivent aider le prestataire à mettre en œuvre une démarche adaptée à sa situation et à sa stratégie (Matinée d’actualité, Centre Inffo)

Sept généralistes (organisation de l’offre et services de formation) et cinq spécialisés (métiers et publics) composent les 12 labels et certifications qualité référencés par le (Cnefop[[Conseil national de l’emploi, de la formation et de l’orientation professionnelles.]] comme satisfaisant au décret du 30 juin 2015.

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 11 juillet 2016.

« Les certifications retenues garantissent plus de choses, allant au-delà des exigences du décret qualité. Outre l’ingénierie pédagogique, l’ingénierie de la formation, l’information et l’accès, les moyens matériels et pédagogiques, ils garantissent le management de la qualité, les ressources humaines, la gestion administrative et financière, l’environnement de la formation, etc. », a indiqué Loïc Lebigre, consultant au département Observatoire de la formation de Centre Inffo, lors d’une rencontre organisée jeudi 7 juillet 2016[Le thème de cette rencontre, qui a rassemblé plus de 120 professionnels, était “Exigences qualité des financeurs publics et Opca-Opacif : l’apport des labels et certifications publiés par…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également

Découvrez nos newsletters