Les Commissions paritaires régionales interprofessionnelles de l’artisanat peuvent devenir des lieux d’innovation en matière d’apprentissage

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 19 novembre 2018.

Quelle place pour les Commissions paritaires régionales interprofessionnelles de l’artisanat (CPRIA) dans le futur paysage de la formation professionnelle et de l’apprentissage ? Réunis jeudi 15 novembre lors de la septième édition de la Journée nationale des CPRIA, les représentants de l’U2P et des cinq syndicats de salariés qui animent ces espaces territoriaux de dialogue social spécifiques à l’artisanat ont esquissé plusieurs pistes à explorer. Ces lieux « d’expertises mutualisées » selon les termes de François Hommeril, président de la CFE-CGC, sont en bonne place pour informer les employeurs et les salariés sur la réforme et les évolutions qu’elle implique. Mais d’autres possibilités…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également