Manuel Valls lance une mission d’évaluation de la validation des acquis de l’expérience

Quatorze ans après sa création dans la loi de modernisation sociale du 17 janvier 2002, la validation des acquis de l’expérience (VAE) va faire l’objet d’une évaluation menée conjointement par trois administrations centrales de l’État sous la double tutelle des ministères de l’Éducation Nationale et du Travail. Durant cinq mois, les évaluateurs auront la charge de dresser le bilan de ce dispositif et d’élaborer des pistes d’amélioration.

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 08 janvier 2016.

Conçue par feu Vincent Merle, alors directeur du cabinet de Nicole Péry, secrétaire d’État à la Formation professionnelle dans le gouvernement Jospin, la VAE avait pour ambition de transcrire, sous forme de diplômes, les expériences acquises par leurs bénéficiaires au cours de leur carrière professionnelle. Durant ses quatorze années d’existence, le dispositif aura permis de certifier près de 250~000 personnes, soit un peu plus de 16 ~000 chaque année, alors que l’objectif initial visait un objectif presque quatre fois supérieur (60~000 par an). Reconnue pour son efficacité, mais critiquée pour sa complexité qui se traduit, chaque année, par de nombreux…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également

Découvrez nos newsletters