« Nous devons rester dans l’esprit de la réforme » (Catherine Fabre, rapporteure du projet de loi avenir professionnel)

Entre deux séances d’examen du projet de loi «~pour la liberté de choisir son avenir professionnel~» à la commission des affaires sociales, Catherine Fabre, rapporteure du volet formation professionnelle et apprentissage, est revenue sur le déroulement des débats dans un entretien au Quotidien de la formation, mercredi 30 mai.

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 01 juin 2018.

Le Quotidien de la formation~: Quel est votre sentiment après les premières séances de discussions sur le texte ? Catherine Fabre~: Les débats avancent bien. Sans surprise, le sujet de la monétisation du compte personnel de formation a été largement discuté. Nous devons rester dans l'esprit de la réforme. De la même manière, la question de la cessibilité des droits au CPF a été rejetée. En effet, il est contraire au principe d'un droit attaché à la personne et à son parcours. Des amendements sur la co-construction du CPF qui visaient, par exemple, à rendre systématique sa discussion lors de…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également