Jannin

Par - Le 01 janvier 2004.

Depuis le 2 février 2004, Philippe Jannin est le nouveau directeur de la formation professionnelle continue (FPC) du Cned.

Avant cette prise de fonction, il a occupé le poste de directeur général de la société Novitec, organisme de formation du groupe Adecco, de 1994 à 2003. Il a été directeur de secteur chez Ecco Travail temporaire de 1990 à 1993. Il a aussi exercé les fonctions de vice- président de la FFP (Fédération de la formation professionnelle), de président de la Commission sociale des organismes de formation, et de président de la Commission paritaire nationale des organismes de formation, de 2002 à 2003.

Philippe Jannin aura pour mission de renforcer le développement de la FPC au sein du Cned : “Le Cned a déjà une solide expérience de la formation des adultes, population représentant une grande partie des inscrits. Il s’agit principalement de salariés, qui ont décidé de prendre en main leur carrière en étant le plus souvent dans des logiques de mobilité (interne ou externe), et qui suivent au Cned des formations diplômantes.

La future loi sur la formation, et en particulier le Dif (Droit individuel à la formation), offrira à ces publics de nouvelles opportunités, que le Cned accompagnera, par ses produits et ses services, par exemple le tutorat à distance synchrone et asynchrone, les regroupements pédagogiques avec son réseau de partenaires… Pour ce type de publics, un autre défi est d’offrir des formations permettant aux bénéficiaires de plus en plus nombreux de la VAE de compléter leur cursus diplômant.”

Philippe Jannin ajoute que “pour l’entreprise, le Cned va offrir des formations immédiatement opérationnelles, visant l’adaptation des salariés à l’emploi ou au poste de travail avec comme principal objectif d’amplifier le développement des formations modulaires courtes, permettant des parcours individualisés, dans plusieurs domaines, en commençant par la gestion, la comptabilité, les langues et les ressources humaines. Cette offre, originale par ses modalités et concurrentielle en matière de coûts et de prestations par rapport aux organismes opérant sur ce marché, permettra à court terme la mise en place d’un label Cned-Entreprises”.

Philippe Grandin

Centre Inffo vous conseille également

Découvrez nos newsletters