Le Medef réclame une réforme structurelle de l’apprentissage

Le Medef l’avait fait savoir depuis quelques semaines : la conférence de presse mensuelle de son président Pierre Gattaz du 14 avril serait consacrée à la présentation d’une enquête sur l’état de l’apprentissage en France – actuellement en panne – et aux propositions de l’organisation patronale pour relancer la machine bien au-delà de l’objectif gouvernemental de 500 000 jeunes inscrits dans un cycle d’alternance d’ici à 2017.

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 15 avril 2015.

Pour ce faire, le mouvement patronal appelle à une « réforme structurelle de l’apprentissage » et préconise la création d’une "task force" composée d’un député et d’un chef d’entreprise, qui, sous l’autorité directe du Premier ministre, proposerait, sous trois mois, des pistes de restructuration. « Je suis extrêmement inquiet de la situation de l’apprentissage en France. Au-delà des beaux discours, on ne fait pas ce qu’il faut sur ce sujet ». Ce n’est pas la première fois depuis son élection à la tête du Medef que Pierre Gattaz envisage de donner un grand coup de balai dans le système d’apprentissage…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également

Afnor