budget_2017_dossiers.jpg

PLF 2017 : l’enveloppe formation-apprentissage-insertion s’élève à 6,5 milliards d’euros

Par - Le 29 septembre 2016.

C’est un « budget de combat pour l’emploi » que vient de révéler le gouvernement dans son projet de loi de finances (PLF) prévu pour 2017. Au total, un budget de 15,3 milliards a été débloqué au service de la politique de l’emploi, dont près de 6,5 pour la formation, l’apprentissage et l’insertion.

Le gouvernement vient de dévoiler son projet de loi de finances pour l’année 2017. Celui-ci prévoit une augmentation de 1,8 milliard d’euros des fonds dédiés aux politiques de l’emploi par rapport à l’année dernière, soit une enveloppe budgétaire totale de 15,3 milliards. « Il réaffirme la priorité pour l’emploi du gouvernement en renforçant les moyens dédiés au financement des mesures de soutien à l’emploi » explique le ministère du Travail dans un communiqué publié le 28 septembre. Au total, l’engagement pour l’emploi prévu pour 2017 représente 53 % de l’enveloppe budgétaire totale de l’État.

Sur ces 15,3 milliards, qui comprennent notamment le budget de Pôle emploi, les aides à l’embauche des entreprises, les exonérations de charges sociales, l’accompagnement des mutations économiques et l’indemnisation des demandeurs d’emploi, 6,2 milliards sont plus spécifiquement fléchés vers les dispositifs formation, insertion et apprentissage.

Ainsi, l’insertion des jeunes recevra une enveloppe de 747 millions (soit un budget supérieur de 176 millions à celui de l’année précédente) destinée, notamment, à financer l’extension de la Garantie Jeunes telle que prévue par la Loi El Khomri du 8 Août 2016. Dès 2017, ce dispositif de soutien renforcé à l’insertion des jeunes engagés dans un cycle d’accompagnement avec une mission locale devrait profiter à 150 000 bénéficiaires supplémentaires alors que 35 000 jeunes ont déjà bénéficié d’un accompagnement dans ce cadre. Par ailleurs, la capacité d’accueil de l’Épide (établissement pour l’insertion dans l’emploi, ex-établissement public d’insertion de la Défense qui a déjà accueilli près de 30 000 décrocheurs depuis sa fondation) devrait se voir étendue puisque deux nouveaux centres devraient sortir de terre l’an prochain (passant de 18 à 20). Les moyens des missions locales devraient eux aussi se voir renforcés avec 91 millions supplémentaires.

En 2017, l’investissement de l’État dans le plan « 500 000 formations » devrait se voir augmenté de 2015 millions d’euros (en sus des contributions des régions et des partenaires sociaux), enveloppe dont une partie sera consacrée à l’abondement du compte personnel d’activité (CPA).

Au total, l’investissement de l’État sur le développement de l’apprentissage et de la formation professionnelle devrait s’élever à 1,9 milliard. Soit 12 % de l’enveloppe de la mission Travail-Emploi pour l’année 2017. 80 millions supplémentaires seront d’ailleurs débloqués pour financer la rémunération des apprentis.

Par ailleurs, l’État entend conforter ses engagements sur les contrats aidés. L’enveloppe consacrée aux contrats uniques d’insertion (CUI) et aux emplois d’avenir a été fixée à 2,4 milliards d’euros, ce qui devrait permettre de financer 280 000 nouveaux contrats en 2017. Quant à l’insertion pour l’activité économique des personnes handicapées, elle connaîtra une légère hausse et s’élèvera à 1,18 milliard. Elle devrait permettre le financement de 88 500 aides au poste.

Centre Inffo vous conseille également

Afnor