À l’agence Pôle emploi Clichy-sous-Bois.

En 2014, 400 000 chômeurs ont accédé à une formation

Par - Le 12 février 2015.

En matière de formation, la question pour nous est de savoir comment mobiliser en 2015 le compte personnel de formation (CPF) pour les demandeurs d’emploi dont la majorité n’avait pas de droit individuel à la formation (Dif).” À l’occasion de la présentation du projet stratégique 2015-2020 de l’opérateur “Ensemble, innovons pour l’emploi”, le 11 février à Paris, Jean Bassères, directeur général de Pôle emploi, a fait référence aux mesures annoncées le 9 février par François Rebsamen, ministre du Travail, pour combattre le chômage de longue durée (voir notre article).

Financer le CPF des demandeurs d’emploi

Il a indiqué que la mobilisation du FPSPP [ 1 ]Fonds paritaire de sécurisation des parcours professionnels. à hauteur de 220 millions d’euros servirait à alimenter le CPF des demandeurs d’emploi. “Nous allons continuer à prescrire des formations et quand certaines d’entre elles seront éligibles au CPF, nous aurons un financement du FPSPP”, a-t-il fait valoir. Et d’ajouter : “Lorsque Pôle emploi prescrit des formations, l’important est d’avoir une force supplémentaire via le CPF. Nous déterminons actuellement les modalités techniques pour créditer le CPF des demandeurs d’emploi sans Dif. Des discussions avec les partenaires sociaux doivent être menées sur ce point.

Un nouveau “projet stratégique”

Il est difficile de porter un jugement sur notre efficacité si on ne tient pas compte de la conjoncture économique difficile”, a souligné Jean Bassères. Entre octobre 2013 et septembre 2014, Pôle emploi a comptabilisé 3,6 millions de retours à l’emploi, soit 124 560 retours à l’emploi durable en moyenne mensuelle, contre 107 000 initialement prévus.

En outre, en 2014, 400 000 personnes ont accédé à une formation. Dans la continuité du précédent plan stratégique “Pôle emploi 2015”, “dont l’enjeu central était la personnalisation des services”, le nouveau projet stratégique “Pôle emploi 2020” fixe plusieurs priorités.

Parmi celles-ci : commencer l’accompagnement au plus tard dans les deux mois qui suivent l’inscription (soit deux fois plus rapidement qu’aujourd’hui) pour prévenir le chômage de longue durée ; mieux accompagner les transitions professionnelles.

Accompagner les transitions professionnelles

Pour répondre à cette dernière priorité, Pôle emploi entend développer l’expertise interne en conseil en évolution professionnelle (CEP) et renforcer l’action en faveur de la formation des demandeurs d’emploi avec les Conseils régionaux. “Le CEP est pour moi un enjeu essentiel qui nécessite le renforcement des compétences de nos conseillers. Cette montée en puissance des compétences a d’ailleurs déjà débuté (voir notre article)”, a indiqué Jean Bassères.

Formation des agents

Pour accompagner la mise en œuvre du projet stratégique, un programme de formation sera mis en place dès cette année (2,5 millions d’heures). Ainsi, chaque agent bénéficiera en moyenne d’au moins cinq jours de formation par an. Ce programme mobilisera des dispositifs innovants et diversifiés (serious games, formations à distance…).

Notes   [ + ]

1. Fonds paritaire de sécurisation des parcours professionnels.

Centre Inffo vous conseille également

Découvrez nos newsletters