Réforme de la formation : l’évolution du CPF et la réorganisation des branches professionnelles interrogent l’ANFA

En tant qu’organisme paritaire collecteur agréé (Opca), l’Association nationale pour la formation automobile (ANFA) a suivi la présentation des grands axes de la réforme de la formation professionnelle avec attention. À l’occasion du lancement de la Semaine des services de l’automobile et de la mobilité, l’association a exprimé ses interrogations sur plusieurs sujets, dont l’évolution du compte personnel de formation (CPF).

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 20 mars 2018.

Celui-ci sera alimenté en euros et non plus en heures et permettra aux actifs d’accéder plus facilement à une formation, grâce à une application mobile. Accélérer le processus de formation «~Ce que nous souhaitons, c’est garder une possibilité de co-investissement par accord de branche ou d’entreprise~», indique Patrice Omnes, directeur général de l’ANFA. Selon lui, un crédit de 5~000~euros au bout de dix ans ne permettra pas à un salarié de financer un certificat de qualification professionnelle (CQP) dont le tarif est de l’ordre de 7~000~euros dans la branche. «~N’empêchons pas les branches qui le souhaitent d’accélérer le processus afin…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également

Afnor