Réforme de la formation professionnelle : le projet d’accord partiel prévoit une refonte du système de certification

Le premier projet d’accord patronal transmis aux partenaires sociaux place les branches professionnelles au cœur de l’analyse des besoins en compétences et de la politique de certification professionnelle. Sont également proposées, une définition élargie de l’action de formation et la suppression des listes éligibles au compte personnel de formation. Le document sera discuté par les partenaires sociaux lors de la première réunion de la rentrée, vendredi 12 janvier au Medef.

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 11 janvier 2018.

Les partenaires sociaux reprennent les négociations ce vendredi avec, sur la table, les premières pistes concrètes de la réforme du système de formation et de certification proposées par les organisations patronales (Medef, U2P, CPME). Ont été écartées de ce premier projet, les questions de la gouvernance, du financement, du CPF rénové et de l’alternance. Le développement d’une politique d’emploi, de maintien et de développement des compétences devra s’appuyer sur une analyse consolidée des besoins des entreprises réalisée par les observatoires prospectifs des métiers et des qualifications des branches professionnelles (OPMQ) en synergie avec les observatoires régionaux de l’emploi et de…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également

Publicité
Keytoform