La mutualisation des fonds de la formation et les classifications resteront dans le champ des branches

L’articulation entre l’accord de branche et l’accord d’entreprise constituera la première brique du grand projet de rénovation sociale que le gouvernement entend mener par ordonnances dès la rentrée. À l’occasion de la première conférence de presse de son mandat, Muriel Pénicaud a présenté mercredi 28 juin le programme d’une redistribution des cartes du champ de la négociation collective.

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 29 juin 2017.

Entamé le 12 juin, le premier cycle de rencontres bilatérales s'est achevé dix jours plus tard à l'issue d'un marathon qui a vu le ministère du Travail consulter à 16 reprises les organisations patronales et syndicales. «~Armer les salariés avec de la formation et des compétences~» L'objectif du gouvernement~: établir une nouvelle articulation entre ce qui relève du droit du travail, de la négociation de branche ou de l'accord d'entreprise. «~Notre réforme vise à plus d'égalité, plus de liberté et plus de sécurité~» a annoncé Muriel Pénicaud, «~face aux nouveaux enjeux économiques, notre code du travail protège insuffisamment les salariés…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également

Afnor