« Uberisation du travail »: Myriam El Khomri souhaite instaurer une responsabilité sociale pour les plateformes collaboratives

Myriam El Khomri a reçu les représentants d’une douzaine de plateformes liées à l’économie collaborative, vendredi 10 mai. L’objectif : entamer avec elles un dialogue visant à mettre un frein à l’ « Uberisation » du travail et à instaurer un certains nombre de responsabilités sociales. Dont certains droits à la formation.

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 13 juin 2016.

Elles s'appellent Ornicar, Youpijob, PopChef, Allocab, Popmyday... Leurs domaines d'activité : la livraison de repas à domicile, la mise à disposition de chauffeurs privés, les conseils beauté à domicile, la fourniture de services de bricoleurs ou de jardiniers aux particuliers, etc. A elles toutes, elles font travailler près de 30~000 personnes en France et ce chiffre s'accroît chaque jour. Pourtant, ces plateformes numériques ne constituent en rien des employeurs puisqu'elles se contentent de mettre en relation des particuliers et des travailleurs indépendants sans assurer la moindre responsabilité sociale qu'il s'agisse de couverture-santé, d'assurance, de droits à la retraite ou à la…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également

Afnor