Jean-Paul Huchon, président du Conseil régional, et Jean Daubigny, préfet de région, signent la convention crédit Hugues-Marie Duclos

Une convention formation-emploi pour les futurs chantiers du Grand Paris

Rédigé par . Publié le 23 janvier 2015. Mis à jour le 12 mars 2019.

La mise en route des premiers travaux du chantier du Grand Paris en 2018 devrait se traduire par la création d’une première salve de 18 000 emplois pour le secteur du BTP dans les cinq années à venir et dans 19 métiers.

À terme, ce sont près de 250 000 emplois au total que devrait générer ce projet de rénovation territoriale et urbaine entre 2020 et 2025. Des emplois que les pouvoirs publics souhaitent tant que faire se peut réserver en priorité aux franciliens et dont le (futur) déploiement exige dès aujourd’hui un important dispositif de gestion prévisionnelle des compétences de demain.

C’est ce besoin d’anticipation qui a abouti, le 22 janvier, à la signature, à Aubervilliers d’une première convention cadre emploi-formation impliquant l’État, la Région Île-de-France ainsi que huit partenaires issus des mondes de l’éducation, de la formation, de l’insertion ou de l’industrie du bâtiment et des travaux publics visant à donner corps aux ambitions portées par ce projet budgété à 32 milliards d’euros et dont les fonds ont été sanctuarisés.

Un portail avec les métiers et les formations recensés

Cette coopération prévoit de donner lieu à la création, en premier lieu, d’un observatoire prospectif, appuyé sur celui de la Fédération nationale des travaux publics, chargé d’analyser et d’actualiser les besoins en emplois, compétences et formations au fil des chantiers.

À quoi s’ajoute la mise en œuvre de l’outil « Grand Paris Emploi », un portail Internet de centralisation et de partage des différentes offres d’emplois générées par le projet que se partageront Pôle emploi, les missions locales et le réseau des Cap emploi franciliens.

L’initiative s’accompagne par ailleurs d’une campagne de communication menée de front par tous les partenaires signataires visant à informer le public sur l’existence des métiers recensés, les formations pour y accéder et leurs débouchés professionnels.

Professionnalisation des demandeurs d’emploi

Enfin, la convention instaure un important dispositif d’accompagnement et de professionnalisation des demandeurs d’emploi, des publics éloignés de l’emploi et des salariés qui verra la mobilisation des services de Pôle emploi, des fédérations professionnelles du BTP, des Chambres de commerce et d’industrie, de la région et de l’Opca Constructys (l’Opca du bâtiment).

Avec, en guise d’ensemblier, le Comité régional de l’emploi, de la formation et de l’orientation professionnelles (Crefop) d’Île-de-France dont le rôle consistera à mettre en musique l’action des différents acteurs impliqués.

Centre Inffo vous conseille également