Une dizaine d’amendements parlementaires pour définir les contours du « compte engagement citoyen »

Alors que l’examen du projet de loi travail commence aujourd’hui mardi 5 avril à l’Assemblée nationale, une vingtaine de propositions d’amendements ont d’ores et déjà été déposées par les députés membres de la commission des Affaires économiques concernant l’article 21, portant création du compte personnel d’activité (CPA). Parmi eux, près de la moitié prévoit d’étoffer le « compte engagement citoyen » (CEC) qui vise à permettre de transcrire en heures de formation les activités réalisées au titre du bénévolat.

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 05 avril 2016.

C’était la grande surprise de la version 2 du projet de loi El Khomri présenté aux partenaires sociaux et aux syndicats étudiants le 14 mars dernier. Le CPA, qui devait à l’origine s’articuler autour des seuls comptes personnels de formation (CPF) et de prévention de la pénibilité (C3P) se voyait adjoindre un nouvel item sorti de la grande consultation publique sur le compte personnel d'activité, dont Myriam El Khomri dévoilait les résultats hier soir, le « compte engagement citoyen » (CEC) visant à permettre la reconnaissance et la valorisation des compétences acquises au titre d’un engagement bénévole, que ce soit…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également

Afnor