Unédic : l’abondement du CPF des seniors sans emploi pourrait faire son retour dans la négociation

Les partenaires sociaux sont parvenus à s’entendre pour réouvrir la négociation sur l’assurance-chômage, interrompue en juin dernier. L’occasion, peut-être, de remettre sur la table l’idée d’un abondement supplémentaire sur les comptes personnels de formation des seniors sans emploi qui avait déjà été avancée lors des discussions antérieures. La dernière séance de négociation est prévue le 28 mars.

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 20 février 2017.

Après presque neuf mois d'attente, la négociation annuelle sur l’avenir de l’Unédic a donc repris, le 14 février. Patronat et syndicats ont accepté de se rasseoir à la même table pour tenter de parvenir à un accord sur le régime de l’assurance-chômage dont la trésorerie accuse un déficit annuel de plus de 4 milliards d'euros assorti d’une dette de 30 milliards. Une méthode de négociation inédite A l’issue de la réunion préparatoire du 14 février, les partenaires sociaux ont planifié un agenda resserré prévoyant quatre séances de discussions les 7, 14, 23 et 28 mars prochains. Côté syndicats, on attend…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également

Découvrez nos newsletters